Monthly Archives: May 2013

Seneweb News : Thiès : le nouvel évêque Mgr André Guèye installé …

Monseigneur André Guèye a été installé samedi dans ses nouvelles fonctions d’évêque du diocèse de Thiès (ouest), à l’issue d’une messe d’ordination célébrée par l’archevêque de Dakar, le cardinal Théodore Adrien Sarr, qui l’a invité à exercer son ministère ”dans la vérité et la sincérité”, en s’évertuant à servir Jésus Christ sur terre.

Les ministres Alioune Sarr (Commerce, Industrie et Secteur informel), Benoit Sambou (Jeunesse, Emploi et Promotion des Valeurs civiques), entre autres personnalités, ont pris par à cette cérémonie. 

Dans son homélie d’intronisation, Monseigneur Théodore Adrien Sarr a tout d’abord rappelé que nul n’a le pouvoir de s’arroger le titre d’évêque, qui est acquis “par la grâce de Dieu, pour être le missionnaire et l’apôtre de Jésus Christ sur terre”.

L’archevêque de Dakar a ensuite invité le nouvel évêque de Thiès à accueillir sa nouvelle mission dans “un esprit juste”, en lui demandant d’être “résistant” pour mener à bien sa mission.

Selon lui, les populations thiéssoises ont longtemps attendu ce moment et “grâce à la volonté divine, les cœurs sont aujourd’hui comblés” par l’arrivée du nouvel évêque, après cette période d’attente.

Il a relevé que “ce rite d’ordination au titre d’évêque est riche d’une portée dans la plénitude du sacerdoce pour être un digne successeur des apôtres, grâce à la volonté de Jésus Christ, le pasteur et messager de la bonne nouvelle”.

Il a exhorté Mgr André Guèye à “incarner une ressemblance du Christ auprès des hommes, dans la fidélité totale”, avant de lui recommander “d’incarner les trois exigences essentielles de sa mission divine”.

Le cardinal Sarr a cité la prière, “car l’ordination épiscopale est un événement de prière vers Jésus Christ” et constitue pour cela “un moment de lumière et de foi, mais aussi (une occasion de) s’armer d’un devoir de patience pour supporter les épreuves”.

Mgr Sarr a en second lieu recommandé au nouvel évêque “la vigilance”, qui lui permettrait d’être attentif à lui-même et au troupeau, pour ensuite exercer cette vigilance “dans la vérité et la sincérité” et dans “un devoir de vigilance et de méditation constante”.

Selon l’archevêque de Dakar, le nouvel évêque doit en troisième lieu cultiver l’exemple afin de servir de “modèle pour le troupeau face au devoir et sa responsabilité d’évêque pour pouvoir convaincre l’homme de sa bonne foi en Jésus Christ”. “Aujourd’hui, votre vie a pris un tournant décisif en recevant l’anneau épiscopal”, a-t-il lancé au nouvel évêque.

Il lui a par ailleurs demandé de veiller au “dialogue interreligieux et culturel des peuples”, car dans cette voie, il pourrait compter sur “l’accompagnement de toute la communauté diocésaine”.

A la suite de ces recommandations en direction du nouvel évêque, le rite de l’ordination épiscopale a ensuite démarré avec comme devise pour le pasteur, “un devoir de service”, celui de “servir l’église jusqu’à sa mort”.

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Mgr André Guèye de 2006 à ce jour.

“Je ne voterai plus pour l'ANC”, annonce l'évêque sud-africain … – Rtbf

L’ANC a été très bien pour conduire la lutte de libération contre l’oppression (…)”, a expliqué Mgr Tutu. “Mais (…) l’unité forgée dans le combat pour la libération ne facilite pas la transition vers un parti politique”, a souligné le prélat, qui est sorti de l’hôpital la semaine dernière après avoir été soigné avec succès pour une “infection persistante“.

L’ANC a gagné les premières élections multiraciales et installé, le 10 mai 1994, le premier président noir de l’histoire du pays, Nelson Mandela.

Officiellement à la retraite, Mgr Tutu, 81 ans, fait toujours entendre sa voix haut et fort contre les injustices. Il est considéré comme la conscience morale de son pays.

‘archevêque émérite a souvent critiqué le parti au pouvoir ces dernières années. En 2011, il avait manifesté sa colère contre le gouvernement sud-africain, qui n’avait pas voulu délivrer de visa au dalaï lama, invité à son 80e anniversaire, pour ne pas déplaire à la Chine. En 2009, il avait menacé de ne pas voter aux élections générales en raison des divisions au sein de l’ANC.

Desmond Tutu a également prévenu vendredi que l’Afrique du Sud devait se préparer à la mort de Nelson Mandela, après les récents séjours à l’hôpital du président vénéré. “Il a 94 ans, il a vécu des temps rudes, et Dieu a été très bon de nous le laisser toutes ces années. Mais la douleur de sa perte sera trop intense si nous ne commençons pas à nous préparer à cet événement qui peut se produire à tout moment“, écrit-il.

Le pays serait plus garant de l’héritage de Mandela en appliquant dans la réalité ses idéaux, a ajouté Mgr Tutu. “Le meilleur hommage à Mandela serait une démocratie réelle et en marche” en Afrique du Sud, a-t-il estimé.

AFP