Monthly Archives: October 2013

Un “évêque de luxe” en Allemagne, Mgr Lustiger honoré en Israël …

Un “évêque de luxe” face au pape des pauvres

L’affaire secoue l’Allemagne depuis plusieurs semaines. L’évêque de Limburg, convoqué à Rome, devra expliquer les dépenses somptuaires qu’il a engagées pour la construction de ses bâtiments épiscopaux, estimés à 31 millions d’euros.

> Lire l’article

Mgr Erdö rapporteur général du Synode sur la famille

Le Pape François a nommé hier le cardinal archevêque d’Esztergom-Budapest, Peter Erdö, et l’archevêque de Chieti-Vasto, Bruno Forte, respectivement rapporteur général et secrétaire spécial de la 3ème Assemblée Générale Extraordinaire du Synode des Evêques, ainsi que le rapporte le site de Radio Vatican. Ce synode sur “Les défis de la famille dans le cadre de l’Evangélisation” se déroulera au Vatican du 5 au 19 octobre 2014. Sur le sujet, notre confrère Jean Mercier a publié un billet de blog “Divorcés remariés, le chantier réouvert”.

> Lire le billet

Le cardinal Lustiger bientôt honoré en Israël

Un mémorial en l’honneur du défunt cardinal-archevêque de Paris va être inauguré dans une dizaine de jours, au sein du monastère d’Abu Gosh, non loin de Jérusalem.

> Lire l’article

Passation de pouvoir à la secrétairie d’Etat

Aujourd’hui, à midi, le cardinal Bertone laisse son poste à Mgr Parolin, nouveau secrétaire d’Etat du Saint-Siège nommé par le pape François. Cette passation de pouvoir se fera à midi, sans cérémonial particulier, ainsi que l’annonce le blog Vatican Insider, du quotidien La Stampa (en anglais).

En Malaisie, les chrétiens ne peuvent pas appeler Dieu “Allah”

La cour d’appel de Kuala Lumpur a jugé hier que les non-musulmans n’avaient pas le droit d’utiliser le mot “Allah” à propos de Dieu. Selon elle, ce terme “ne fait pas partie intégrante de la foi chrétienne”.

> Lire l’article

L'évêque allemand trop dépensier attend son sort au Vatican

Lors d’une conférence de presse lundi au Vatican, l’archevêque Robert Zollitsch, président de la conférence des évêques d’Allemagne, a déclaré qu’il parlerait de cette affaire dans la semaine avec le pape François, qui prône une Eglise plus proche des pauvres.

Je suis convaincu que l’évêque de Limburg abordera cette situation avec un esprit d’autocritique“, a-t-il dit. “Je vais avoir des entretiens cette semaine et j’espère contribuer à la clarification de cet épisode“, a-t-il ajouté, précisant qu’il avait envoyé au pape un dossier sur cette affaire.

La conférence des évêques d’Allemagne a créé une commission spéciale pour enquêter sur les comptes du diocèse. Cette commission est formée d’experts en droit canon ainsi qu’en affaires financières et immobilières, choisis tant dans l’Eglise qu’en dehors de l’Eglise.

Les noms de ses membres ne seront révélés qu’après la publication du rapport, à une date qui n’a pas été précisée.

Le prélat allemand, âgé de 53 ans et surnommé par la presse “l’évêque de luxe“, se voit notamment reprocher le coût exorbitant d’une nouvelle résidence diocésaine.

UNE BAIGNOIRE À 15.000 EUROS

Un audit mené par un envoyé du Vatican a révélé que la nouvelle construction avait coûté au moins 31 millions d’euros, six fois plus que le budget initial.

Mgr Tebartz-van Elst, dont on ignore s’il sera reçu par le pape, est également accusé d’avoir menti sous serment à propos d’une visite effectuée en Inde l’an dernier, à l’occasion de laquelle il avait décidé de voyager en 1ère classe.

La semaine dernière, le parquet de Hambourg a demandé qu’il soit condamné à une amende pour faux témoignage dans ce dossier.

Le scandale fait la “une” des magazines allemands et embarrasse l’Eglise catholique.

Selon la presse, Mgr Tebartz-van Elst a notamment acheté pour sa nouvelle résidence une baignoire de 15.000 euros, une table de conférence de 25.000 euros et a fait construire une chapelle privée pour 2,9 millions d’euros.

Probable conséquence de ce scandale, la branche allemande de la fondation catholique Caritas a fait état d’une baisse des dons.

On ignore quel sera le sort réservé par sa hiérarchie au trop dépensier évêque.

Les évêques catholiques prennent normalement leur retraite à 75 ans. Même s’ils ne sont plus à la tête d’un diocèse, ils conservent leur titre et leur rang. (Avec Alexandra Hudson et Stephen Brown en Allemagne, Tom Heneghan à Paris, Guy Kerivel pour le service français, édité par Gilles Trequesser)

Un évêque allemand déjà dans l'eau chaude accusé de parjure

Publié par Associated Press le jeudi 10 octobre 2013 à 10h32.

Un évêque allemand déjà dans l'eau chaude accusé de parjure

Franz-Peter Tebartz-van Elst. Michael Probst / The Associated Press

BERLIN – Un évêque allemand déjà dans l’eau chaude pour sa luxueuse résidence de plusieurs millions de dollars est maintenant accusé de parjure.

La procureure en chef de la ville de Hambourg, Nana Frombach, a déclaré par voie de communiqué qu’elle a demandé au tribunal d’imposer une amende à Franz-Peter Tebartz-van Elst, l’évêque de la ville de Limbourg, pour avoir livré un faux témoignage lors d’un procès qu’il a intenté au magazine Der Spiegel.

Le bureau de M. Tebartz-van Elst a refusé de commenter.

L’évêque était déjà dans l’embarras depuis que son diocèse a confirmé que la construction et la rénovation d’un complexe résidentiel ont coûté 42 millions $ US. Le Vatican a envoyé un dirigeant important, le cardinal Giovanni Lajolo, pour faire enquête.

M. Tebartz-van Elst a défendu le projet de construction lors d’une entrevue publiée jeudi par le quotidien Bild. Il affirme qu’il s’agit en réalité de dix projets différents et que des coûts additionnels ont été encourus en raison de la protection patrimoniale dont jouissent certains édifices.

Le président de la Conférence allemande des évêques, l’archevêque Robert Zollitsch, a déclaré aux journalistes jeudi qu’il suit le dossier avec de grandes préoccupations. M. Zollitsch a indiqué qu’il soumettra des recommandations au pape François, la semaine prochaine, concernant l’avenir de M. Tebartz-van Elst.

Le pape François donne lui-même un exemple de modestie et d’austérité depuis son élection. Il a demandé à ses prêtres de faire de même, en les invitant à penser aux enfants qui meurent de faim avant de s’acheter une nouvelle voiture.

98,5 fm » International » Nouvelle

France : Mgr Bouilleret nommé archevêque de Besançon

Rome, 10 octobre 2013 (Apic) Le pape François a nommé le 10 octobre 2013, Mgr Jean-Luc Bouilleret archevêque de Besançon. Le prélat, âgé de 60, ans était jusqu’à présent évêque d’Amiens dans le Nord. Il succède à Mgr André Lacrampe dont la démission avait été acceptée le 25 avril dernier.

[longueur: 424 caractères]

Lire la suite?

Les textes Apic peuvent être obtenu par abonnement.

Vous pouvez aussi vous procurer un abonnement-archives qui vous donne un accès total à tous les articles, parus chez nous depuis 1987.

Un Jurassien nouvel archevêque de Besançon

Jean-Luc Bouilleret, évêque d’Amiens succède à Monseigneur Lacrampe. Il prendra ses fonctions le 15 novembre. 

  • Par Sophie Courageot
  • Publié le 10/10/2013 | 12:03, mis à jour le 10/10/2013 | 18:44

© France 3 Nord Pas-de-Calais Jean-Luc Bouilleret sera le nouvel archevèque de Besançon

Jean-Luc Bouilleret à 59 ans. Il est né à Arbois. Sa famille est originaire de Pupillin.

Il fut ordonné prêtre à Saint-Claude en 1981. ll a enseigné au grand séminaire de Dijon.

Entre 1990 et 1994, il a exercé comme curé de plusieurs paroisses jurassiennes comme Orchamps et Etrepigney. 

De 1996 à 2003, il a dirigé le grand séminaire de Lyon. Avant d’être nommé évêque d’Amiens en 2003. 

Depuis 2011, au sein de la Conférence des évêques de France, il est Président de la Commission épiscopale pour les ministres ordonnés et les laïcs en mission ecclésiale.

Il succède à Monseigneur Lacrampe

Le nom du nouvel archevêque a été annoncé ce matin au diocèse par André Lacrampe.  Fin avril, Monseigneur André Lacrampe avait annoncé sa démission pour des raisons médicales. Il est âgé de 72 ans. Il était en poste depuis 2003. Sa démission a été acceptée par le pape François. 

Une célébration le 17 novembre

Le nouvel archevêque prendra ses fonctions le 15 novembre. Un messe de célébration est prévue le 17 novembre en la cathédrale Saint-Jean. 

Mgr Lacrampe passe le relais

Reportage : Stéphanie Bourgeot et Jean-Luc Gantner

Fin du Synode des Evêques de l'Eglise Apostolique Arménienne

Du 24 Septembre au 27 septembre au Saint Siège d’Etchmiadzin , Sa Sainteté Karékine II, Patriarche suprême et Catholicos de tous les Arméniens , et Sa Sainteté Aram I, Catholicos de la Grande Maison de Cilicie , ont présidé l’ouverture du Synode des évêques de l’Eglise arménienne.

Etaient présents à la réunion 62 archevêques du Saint Siège d’Etchmiadzine et de la Grande Maison de Cilicie .

Le 24 Septembre , après les services du matin dans la cathédrale du Saint Siège, le Synode s’est ouvert dans l’auditorium du séminaire Gevorkian.

M. Serge Sarkissian , Président de la République d’Arménie , a salué les évêques lors de la cérémonie d’ouverture de la réunion. Sa Sainteté Karékine II, Patriarche suprême et Catholicos de tous les Arméniens , Sa Sainteté Aram et I, Catholicos de la Grande Maison de Cilicie , ont livré leurs messages aux membres du Synode. Son Eminence l’Archevêque Aram Ateshyan , vicaire patriarcal de Constantinople, a également fait une allocution d’ouverture au cours du Synode des Évêques.

A l’issue du service d’ouverture, la chancellerie du Synode a été établie : Son Eminence l’Archevêque Khajag Barsamyan et Son Eminence l’Archevêque Ochakan Choloyan ont été nommés pour siéger en tant que co – président , et Son Eminence l’Archevêque Narek Alemezyan et Son Eminence l’Archevêque Archak Kachatryan étaient nommés pour servir de secrétaires. Suite à l’assignation des tâches administratives , les points de l’ordre du Synode ont été approuvés .

Le 24 Septembre , le Synode a discuté du rétablissement de la tradition de la canonisation dans la Sainte Église Apostolique Arménienne et spécifiquement axé sur la question de la canonisation des victimes du génocide arménien . Les co-présidents du Comité de la sainteté, Son Eminence l’Archevêque Sepuh Sargsyan, et Son Eminence l’Archevêque Yeznik Petrossian , ont présenté des rapports sur les résultats des travaux et des études concernant cette question .

Après de longues discussions par le Synode sur les rapports relatifs à la canonisation des victimes du génocide arménien , le Synode a pris les décisions suivantes : La canonisation collectif des victimes du génocide arménien a été adoptée en principe , et le Comité de la sainteté s’est vu assigné la tâche de continuer à étudier la canonisation individuelle et collective des victimes, pour une présentation et une approbation à la prochaine réunion . Le Comité de la Sainteté s’est également vu attribué la tâche d’examiner le canon et le rituel de la canonisation , pour une présentation et une approbation à la prochaine réunion .

Les 25 et 26 septembre, les membres du Synode ont évoqué les travaux de la commission liturgique sur les sacrements du Baptême dans la Sainte Eglise Apostolique Arménienne. Les rapports ont été présentés par le coprésident Son Eminence l’Archevêque Archak Kachatryan , et les membres du comité Sa Grâce Mgr Mikael Ajapahyan et Sa Grâce Mgr Vahan Hovhannisyan . À l’issue de discussions intensives , le Synode a accepté le texte uniforme pour les services de baptême et la confirmation. Dans la prochaine session, le rapport sur les questions canoniques le sacrement du Saint Baptême et les orientations morales et instructives du saint baptême seront le sujet de la discussion. Le Comité liturgique a été affecté à poursuivre davantage ses travaux sur ces questions. Ils ont également discuté de la langue des services de l’Église arménienne et d’autres questions , et il a été noté que des études supplémentaires étaient nécessaires.

Les séances du 27 Septembre ont été consacrés aux défis modernes auxquels l’Église arménienne fait face. Son Eminence l’Archevêque Ochakan Choloyan et Sa Grâce l’évêque Bagrat Galstanyan ont présenté des rapports sur la question. Discutant des défis de l’instruction liturgique et religieuse de l’Eglise et de sa mission éducative et sociale , ainsi que les problèmes de la préservation de l’ identité arménienne , les membres du Synode ont les ont souligné comme prioritaires et ont décidé de les inclure dans l’ordre du jour des réunions du Synode à venir. Passant en revue les résultats du Synode des évêques , ils ont également exprimé leur préoccupation pour la vie sociale, économique , national et régional et divers autres défis et les problèmes présents dans l’église et la vie civile de notre nation. Comme solution à ces défis et problèmes les évêques ont décidé de créer une fondation pour soutenir les enfants défavorisés d’Arménie , de Cilicie et les Arméniens en Syrie, avec les bénédictions du Catholicos de tous les Arméniens Karékine II et du Catholicos de la Grande Maison de Cilicie Aram I.

Initialement deux millions de dollars a été prévu pour le lancement de la fondation et une commission spéciale a été créée pour l’organisation de la mission de la fondation. A la fin du Synode , les évêques se sont réjouis des résultats constructifs de la réunion et ont également exprimé leur gratitude à Sa Sainteté Karékine II, Patriarche suprême et Catholicos de tous les Arméniens et à Sa Sainteté Aram I, Catholicos de la Grande Maison de Cilicie à l’occasion de les réunir sous le toit du Saint Siège dans l’amour fraternel . Les membres du Synode ont fait des observations sur l’importance d’une convocation régulière du Synode des évêques pour relever les différents défis que l’Eglise apostolique arménienne actuellement fait face, et les problèmes concernant le peuple arménien . Cela aidera également à ajuster les points de vue et les approches de l’Église arménienne sur ces questions.

Le prochain Synode devrait être convoquée à l’automne 2014. Le Catholicos de tous les Arméniens et le Catholicos de la Grande Maison de Cilicie ont fermé le Synode avec leurs bénédictions et prières .

Trois évêques à Coutances pour Mgr Le Boulc'h

Pas moins de trois évêques vont ordonner le père Laurent Le Boulc’h évêque de la Manche.

Monseigneur Jean-Charles Descubes, archevêque de Rouen, Monseigneur Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier et Monseigneur Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise ordonneront Monseigneur Laurent Le Bouc’h évêque de Coutances et d’Avranches.

On se demandait qui ordonnerait le nouvel évêque de la Manche. L’information est désormais connue. Et ces trois évêques, dont l’ancien évêque du lieu Mgr Stanislas Lalanne, seront assistés de tous les évêques présents ce jour dans la cathédrale de Coutances.

La messe est prévue le dimanche 27 octobre à 15h30.

Publié par M.T le 03/10/2013 à 19h04