Monthly Archives: February 2014

Cathédrale de Tulle : célébration d’ordination du nouvel Evêque, Mgr Francis Bestion

Dans la Cathédrale comble, la célébration est présidée par l’Archevêque métropolitain de Poitiers, en présence de nombreuses autorités religieuses. A l’extérieur, deux chapiteaux de 550 et 200 places avec écrans géants permettent au public de suivre la cérémonie.

  • Par Isabelle Rio
  • Publié le 23/02/2014 | 17:33, mis à jour le 23/02/2014 | 19:32
© Olivia N'Ganga France 3 Limousin

© Olivia N’Ganga France 3 Limousin

Monseigneur Francis Bestion a été nommé évêque le 12 décembre 2013 par le Pape François. Jusqu’à présent Vicaire général du diocèse de Mende, il est le cinquante-cinquième Évêque de Tulle. Né le 08 Mai 1957 en Lozère. Il a été ordonné prêtre le 27 Mai 1990. Il succède à Mgr Bernard Charrier, 75 ans, démissionnaire pour avoir atteint la limite d’âge.

« Vous puiserez les eaux aux sources vives du salut » est la devise choisie par Monseigneur Francis Bestion.


C’est un événement pour la communauté chrétienne du diocèse. L’imposition des mains par les évêques présents succéde à la grande prostration. Le nouvel Evêque ira ensuite à la rencontre des fidèles sous les chapiteaux.

Reportage avec :
– Mgr Paul Mamba, évêque de Ziguinchor au Sénégal
– Mgr Francis Bestion, Futur évêque de Tulle
– Mgr Pascal Wintzer, Archevêque consécrateur de Poitiers
– Mgr Paul Mamba, évêque de Ziguinchor au Sénégal

VIDEO : ordination de Mgr Francis Bertion

Reportage Olivia N’Ganga Jean-Sébastien Tingaud Floriane Pelé

Dakar désignée ville hôte de l’édition 2019 des JMJ

SENEGAL-RELIGION

Dakar désignée ville hôte de l’édition 2019 des JMJ

2014-02-09 17:54:39 GMT

Kaolack, 9 fév (APS) – L’évêque de Kaolack (centre), Monseigneur Benjamin Ndiaye, hôte de la 6-e édition des Journées mondiales de la jeunesse chrétienne (JMJ) qui ont pris fin ce dimanche, a remis symboliquement la croix à l’Archevêque de Dakar, le Cardinal Théodore Adrien Sarr.

Il lui passe ainsi le flambeau pour l’organisation du prochain rassemblement des jeunes catholiques en 2019.

Les JMJ de Kaolack se sont achevées par la bénédiction finale du Cardinal Sarr qui a auparavant reçu de l’évêque de Kaolack la croix marquant le passage du flambeau à Dakar, qui va organiser pour la troisième fois cet évènement religieux, après 1996 et 2000.

‘’Je vous souhaite d’ores et déjà la bienvenue à Dakar pour ces rencontres interterritoriales qui ne tarderont pas à devenir des JMJ régionales’’, a indiqué l’Archevêque de Dakar.

Il a souligné que la récente mise sur pied, par des évêques de l’Afrique de l’Ouest, d’une conférence épiscopale faciliterait la concrétisation de cette volonté.

Il a invité les fidèles de la capitale sénégalaise à accueillir, dans la joie et la ferveur religieuse, leurs coreligionnaires d’ailleurs, et toute la jeunesse à aller à la rencontre de l’autre, à le comprendre et à l’accepter.

La rencontre de Kaolack (7-9 février), un moment de ferveur religieuse, a montré que les JMJ ne cessent de gagner en dimension et en intensité, a pour sa part relevé le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo, accompagné entre autres personnalités des ministres des Forces armées, Augustin Tine, et de la Jeunesse, Benoît Sambou.

Les JMJ qui ont pris un caractère interterritorial depuis l’édition de Ziguinchor, en 2005, ont fini d’acquérir leur titre de noblesse grâce à la prévoyance des évêques, a souligné M. Diallo. Pour lui, la formation à la culture de la paix est fondamentale dans une Afrique dont nombre de pays sont en proie à une instabilité politique.

Le ministre de l’Intérieur qui a salué les récents moments de dialogue qui ont renforcé la responsabilité des jeunes, a réitéré la décision du chef de l’Etat, Macky Sall, de soutenir les foyers religieux et les manifestations religieuses et coutumières.

Le diocèse de Kaolack a relevé le défi de l’accueil et de l’hébergement des quelque 25 000 à 30 000 jeunes logés dans les différents établissements scolaires de la ville, a souligné le maire Madièyna Diouf. Selon lui, ‘’la capitale du Saloum a remporté la palme des JMJ’’.

Dans un stade Lamine Guèye envahi par de nombreux jeunes ainsi que par des religieux et des fidèles plus âgés, il a salué le déroulement des activités religieuses et culturelles, dans un ordre et une discipline remarquables.

‘’A ce rendez-vous de grâce, à ce don merveilleux que sont les JMJ reçu par le diocèse de Kaolack, nous avons assisté à l’expression de la reconnaissance de Dieu’’, a relevé l’évêque de Kaolack, Monseigneur Benjamin Ndiaye.

Il a rappelé et salué la prière du Khalife de Médina Baye pour la réussite des JMJ, une prière faite lors d’une réception à leur honneur avant de remercier tous ceux qui ont œuvré pour le succès de la rencontre de joie et de foi.

Le nonce apostolique, Monseigneur Louis Mariano Montemayor, ambassadeur du Saint-Siège, a sollicité des prières pour la paix en Casamance qui est, selon lui, ‘’toute proche’’.

‘’Préparons un climat de réconciliation, des familles sénégalaises ont été blessées durant le conflit. Le temps de fermer ses blessures est arrivé’’, a souligné le nonce apostolique.

PON

PON/ASG

L’évêque en visite à la paroisse de Saint-Christol

L'évêque en visite à la paroisse de Saint-Christol

Ce dimanche 2 février, une très nombreuse assistance, dont aux premiers rangs un bon groupe d’enfants et comprenant les fidèles des cinq clochers, était présente à l’occasion de la venue de monseigneur Jean-Marie Carre, en visite pastorale.

L’archevêque de Montpellier fut accueilli par le le maire Jean-Luc Bergeon, entouré d’une partie de son conseil municipal, auquel s’était joint monsieur Sarrasin, maire de Saussines.

La messe fut concélébrée par Monseigneur Carré et le père Faret, curé de la paroisse. Au cours de son homélie, monseigneur a exprimé la satisfaction qu’il ressentait à  se trouver au sein d’un communauté qu’il appela à pratiquer sa foi dans la fraternité pour tous les autres, spécialement en ce jour où la liturgie de l’Eglise fêtait la présentation de Jésus au temple.

 A l’issue de la messe, un apéritif dînatoire a été servi à la salle polyvalente, permettant aux présents de pouvoir s’entretenir, dans un climat de simplicité et de confiance, favorisé par une écoute attentive et bienveillante de leur pasteur, des nombreux problèmes moraux posés par la société moderne actuelle.

Une visite magnifiquement organisée, grâce au dévouement des membres des équipes pastorales, chacune selon sa compétence, dans le domaine liturgique (chorale) autant que dans des domaines plus terre-à-terre: l’apéritif! Ce dernier fut copieux et varié, les crus de Saint- Christol étant bien sûr à l’honneur.