Orthodoxes

L’évêque occupe le degré suprême de la hiérarchie ecclésiastique. Il est le successeur des apôtres qui préside à l’eucharistie. Il est l’icône du Christ et le pasteur d’une église particulière dont il porte le nom dans sa titulature. Il est le surveillant et le responsable de la doctrine et de l’enseignement de ses ouailles. Il veille à la communion à l’intérieur de son diocèse et à la communion de son église avec les autres églises orthodoxes. Seuls les hiéromoines (moines prêtres) accèdent à l’épiscopat. Il en découle que les évêques orthodoxes sont astreints au célibat, contrairement aux prêtres orthodoxes qui peuvent être mariés (mais seulement avant leur ordination diaconale).

Un évêque peut porter différents titres

  • Primat, s’il préside une église autocéphale ou autonome.
  • Pape, Patriarche, Catholicos ou Maphrien les plus hauts titres honorifiques de primat.
  • Archevêque, s’il est primat, ou s’il préside une province.
  • Métropolite, s’il occupe un siège à la tête d’une province importante (usage russe) ou s’il occupe n’importe quel siège comme titulaire (usage grec).
  • Cathigoumène, s’il est supérieur d’un monastère.
  • Auxiliaire, s’il assiste un titulaire.
  • Chorévêque, s’il est auxiliaire tout en portant comme titre le nom d’une localité du diocèse (usage chypriote).

Les vêtements de l’évêque orthodoxe

Les vêtements de l’évêque célébrant à l’autel :

  • Le sakkos, l’ample tunique impériale garnie de grelots.
  • Sur les icônes cependant, les évêques ne portent pas le sakkos mais la chasuble traditionnelle. Si cette chasuble est ornée de croix foncées sur fond clair, on l’appelle le polystavrio.
  • L’omophore, grande écharpe de laine qui est pliée autour de la tête et retombe devant et derrière. Elle symbolise la brebis perdue que le Christ porte sur ses épaules. Elle est le symbole même de l’épiscopat.
  • La Panaghia, un médaillon pectoral représentant la Mère de Dieu, du Signe.
  • Les évêques honorés d’un titre honorifique portent en plus une croix pectorale et une aigle bicéphale.
  • La crosse épiscopale est un bâton surmonté d’une croisette entourée de deux figures de serpents affrontés qui symbolisent la prudence et la sagesse.
  • La mitre épiscopale est une couronne en dôme.
  • Il est accompagné de deux sous-diacres portant chacun un chandelier, l’un à trois branches, l’autre à deux. Ce sont les symboles de la foi orthodoxe, en la Trinité et dans les deux natures du Christ.

La tenue solennelle de l’évêque présidant au chœur :

  • Il est revêtu de la mandia, traîne violette avec des bandes rouges et blanches.

Les vêtements de l’évêque en tenue de ville :

  • Il est habillé en moine avec son kalimaphion surmonté d’un voile.
  • Il porte son médaillon pectoral avec éventuellement la croix et l’aigle.
  • Il a un bâton pastoral.