Le pape François annonce la création de cinq nouveaux cardinaux

Après avoir récité la prière du Regina Caeli, le 21 mai 2017 place Saint-Pierre, le pape François a annoncé la tenue d’un consistoire le 28 juin 2017 au cours duquel cinq cardinaux seront créés.

Il s’agit de Mgr Jean Zerbo l’archevêque de Bamako (Mali), Mgr Juan José Omella, archevêque de Barcelone (Espagne), Mgr Anders Arborelius, évêque de Stockholm (Suède), Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun, vicaire apostolique de Paksé (Laos) et de Mgr Grégorio Rosa Chavez, évêque auxiliaire de San Salvardor (Salvador). Ces prélats ont tous moins de 80 ans, et pourront donc participer à l’élection d’un nouveau pape en cas de conclave.

Tous les nouveaux cardinaux, a précisé le pontife, concélébreront avec lui la messe pour la saint Pierre et saint Paul, le 29 juin à 9h30, en la basilique Saint-Pierre. À cette occasion, le pontife bénira les palliums, ces pièces de tissu qui symbolisent la brebis sur les épaules de Jésus, avant de les remettre aux nouveaux archevêques.


Biographies

Mgr Jean Zerbo, archevêque de Bamako (Mali), 74 ans.

Ordonné en 1971 à Segou, Mgr Zerbo a fait ses études à Lyon (France) puis à Rome (Italie), où il a obtenu une licence canonique en Ecriture Sainte auprès de l’Institut biblique pontifical. Il est par la suite retourné au Mali en 1982, où il a été nommé vicaire à Markala puis professeur au séminaire de Bamako. Il a ensuite été fait evêque auxiliaire de Bamako en 1988, puis archevêque en 1998. Particulièrement engagé dans le dialogue interreligieux, Mgr Zerbo a joué un rôle actif dans les négociations de paix lors des conflits qui ont déstabilisé le Mali de 2012 à 2015.

Mgr Juan José Omella, archevêque de Barcelone (Espagne), 78 ans

Né en 1946 à Cretas (Espagne), Mgr Omella a été ordonné en 1970. Il a été missionnaire au Zaïre durant une année avant d’être nommé, en 2004, évêque de Calahorra et La Calzada-Logrono, au nord de l’Espagne. Il a été par la suite nommé membre de la Congrégation pour les évêques, en 2014, puis archevêque de Barcelone l’année suivante.

Mgr Anders Arborelius, évêque de Stockholm (Suède), 67 ans

Mgr Arborelius s’est converti au catholicisme à l’âge de 20 ans, avant d’entrer chez les carmes de Norraby en Suède, deux ans plus tard. Il a étudié la philosophie et la théologie à Bruges (Belgique) puis à Rome (Italie). En 1977, il prononce ses vœux perpétuels et est ordonné prêtre le 8 septembre 1979. Il est ensuite nommé évêque de Stockholm en 1998, il devient alors le premier Suédois à être évêque catholique de Suède depuis la Réforme. En 2016, il avait accueilli le pape dans son pays, dans le cadre de la commémoration œcuménique des 500 ans de la Réforme luthérienne.

Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun, vicaire apostolique de Paksé (Laos), 73 ans

Premier cardinal originaire du Laos, Mgr Ling est né en 1944 et a été ordonné en 1972. En 2000, il a été fait vicaire apostolique de Paksé, avant d’être également nommé administrateur apostolique de la capitale Vientiane, en 2017.

Mgr José Gregorio Rosa Chávez, évêque auxiliaire de San Salvador (Salvador), 74 ans

Né en 1942, Mgr Rosa Chávez a été ordonné en 1970 et nommé évêque auxiliaire de l’archidiocèse en 1982. Il est président de la Caritas pour le Salvador ainsi que pour l’Amérique latine et les Caraïbes. Il s’agit du premier cardinal de l’histoire du pays, marqué par la figure de Mgr Romero, assassiné en 1980 et béatifié en 2015. A noter, souligne Radio Vatican, que le choix inhabituel du pape d’élever un simple évêque auxiliaire à la dignité cardinalice, “est certainement lié au t rès long service de cet évêque“ envers son diocèse depuis plus de 35 ans. (cath.ch/imedia/ah/pp)